Toulouse, Bordeaux, Nantes et leurs environs

#Oùfaitilbonvivre n°4

Nous sommes passés par 3 grandes villes, qui chacune nous on marqué par leur particularité très significatives, qu’est ce qu’il nous a plu, qu’est-ce qu’il nous a déplu, enfin qu’en avons nous pensée ?

En quittant notre belle Ariège nous sommes partis pour Toulouse, connus sous son beau nom de ville Rose… Nous la connaissions déjà tout deux et il vrai que c’est agréable de marcher dans ces rues plus orangées que roses et d’y découvrir une architecture très singulière et des monuments à chaque coin de rues, une belle ville à visiter à pieds que nous avons aimé redécouvrir 🙂

Pour ce qui est des environs, nous avons adoré ! Toulouse est au coeur de deux belles régions : le Lot et l’Ariège, quoi de mieux si l’on souhaite vivre dans une belle campagne.

Nous avons visité Moissac et ses environs, le pays de la pierre. De jolies villages avec de belles structures et surtout une belle pierre blanche qui donne le caractère de cette région.

Nous sommes allés ensuite dans le Lot, Rose en avait un souvenir d’enfance marqué par les vacances chez sa tante, avec les petits murs de pierres qui delimitent les terrains et les vallées engouffrées sous la brume du petit matin… Tel un rêve. Cette région magnifique est habitée de belles maisons en pierre, différentes de par la forme et de la couleur des précédentes, de marécher et d’éleveurs ainsi que de nombreux anglais… La région nous dira t-on vieilli contrairement à l’Ariège qui rajeunie. Alors pourquoi pas venir y redonner un coup de jeune ?

Puis tanquillement nous nous sommes dirigés vers Bordeaux en passant par Rocamadour, ville très religieuse fortifiée sur les falaises, où nous n’avons pas manqué à saluer la vierge noire et à manger un bon fromage de rocamadour.  

Puis nous avons longé la Dordogne en découvrant magiquement tout ces petits châteaux et forteresses cachés dans la brousse avant d’arriver dans une autre grande ville, connue pour être le petit Paris.

La ville de Bordeaux, connue par Hans qui y a vécut 5ans, nous a accueillie avec une forte ordeur de mélasse flasque sortant des égouts et poubelles en tout genre, bref ça puait ! La chaleur du moment n’a pas manqué à nous épuisé… La demie finale était à son heure et a mit l’ambiance dans la ville, mais nous avons vite trainé des pieds et nous nous sommes finalement vite ennuyés, la nature nous manquait…

Bye bye Bordeaux direction le bord de l’océan atlantique faire coucou à Lacaneau pour ensuite remonter vers le sud en passant par Royan, l’ile de Ré, la Rochelle, le marais poitevin, la Roche sur Yon…

Petite note en forme de coeur pour un lieu etonnant : la Venise verte. Situé dans le marais poitevin, nous avons etait plus que séduit. Ce sont pour la plus part de grande maison, moitié habitat moitié ferme, avec toutes un accès aux digues qui furent construite d’abord par les moines pour régulariser les flux d’eau. Aujourd’hui nommé la Venise verte cet endroit est un vrai labyrinthe à visiter en canot, un beau potentiel pour s’y installer en tant que marecher, ne manque plus qu’à trouver une maison à vendre pour quelques pépites… 🙂

À Nantes, nous avons eu la surprise de découvrir une ville pleine d’activités, artistique et riche (en curiosité). Si vous y aller, suivez cette belle ligne verte qui trace un itinéraire à travers plein de surprise visuelle, sensorielle et auditive : le voyage à Nantes, qui a lieu l’été mais qui peu aussi se visiter en hiver avec les activités permanentes. Très dynamique on a vraiment bien aimé cette petite ville.

La Bretagne s’ouvre à nous avec cette belle rencontre qui n’a pas manqué de nous montrer un très bel aspect.

À bientôt, Brest !

Posts created 45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut